dimanche, août 13, 2006

Aux Fêtes de Genève 2ème partie

Aschley, Criquette, Brad, Crystale, Nathalie, et moi-même avons affrontés les mauvaises conditions climatiques, afin de prendre part aux feux d'artifices des Fêtes de Genève, en ce samedi 12 aout. Ce qui devait être une superbe soirée, fût un désastre pour notre amie Criquette, qui dû, pendant toute la durée des feux, faire face à une terrible attaque de chauve-souris muttantes, frôlant à plusieurs reprises ce qui reste de cervelle chez notre amie ! Je ne fut pas non plus épargné par Brad, qui, d'un geste malheureux, jeta mon paquet de bonbons au lac, et qui, 2h plutard, ne ressemblaient plus qu'à un sirop menthe trop sucré, collé dans ma poche. Crystale, en décomposition faciale avancée ( un surplus de botox au menton ) nous gratifiait d'un superbe sourire décomposé, lui aussi. Aux alentours de 0h30, nous voilà reparti avec Criquette et Lewis, ainsi que Crystale, pour regagner nos chaumières. Mais le voyage fût pénible à bord du caddie de supermarché ( en fait la voiture de Criquette ), ou les portières ne s'ouvrent que de l'extérieur, dans un grincement totalement assourdissant ! Enfin, je n'oublierai pas la chute magnifique de Crystale, qui glissa des autos-tamponneuses, en ce dimanche 13 aout, jour du meeting de la patrouille Suisse. Meeting court, mais bruyant ! La nostalgie des fêtes est déjà là ! La fin des fêtes signifie un retour progressif à la normalité, la rentrée scolaire, le début de l'automne, et l'inventaire qui annonce que la fin de l'année approche lui aussi. L'été n'est pas fini, mais les jours racourcissent, les températures baissent...et mon moral un peu, car les jours de fêtes tant attendus sont maintenant derrière. Fini la souris, ou autres manèges, comme dirait l'autre ! Petite baisse de moral, il n'en sera certainement plus le cas demain ! Un regret encore : l'absence de Ridge, qui nous a manqué par ces blagues et son bout-entrain, Criquette ne me contredira pas, Brad non plus...

1 commentaire:

Ridge a dit…

Ridge était occupé par ailleurs, malheureusement. Et ce qu'il y a de bien dans une absence, c'est les retrouvailles. Quant au moral, il n'a pas à être bas, car dans sa vie, on évolue et donc, tout notre être doit évoluer aussi en pahse avec cela.
C'était Ridge Taylor, en direct des studios d'Info action 24 barre oblique 7