mercredi, septembre 06, 2006

2006

L'année n'est pas terminée. Mais je repense ce soir à cette année 2006, pleine de belles choses. Plusieurs petits rêves se sont réalisés cette année. Tout d'abord, ma soeur a mis au monde un bébé magnifique, le 5 mars. A cette période, je retrouve ma santé, mon sourire, et une plus grande confiance en moi sur le plan professionnel. Christine est enceinte également. Lors de ces 4 premiers mois, je fais des rencontres extraordinaires, dont une qui reste totalement privée. Des changements professionnels sont en prévision. En avril, je réalise un rêve d'enfant en visitant l'expo des Babibouchettes à Lausanne, et je retombe en enfance en regardant le DVD des premières aventures de 1981... Albert, Mlle Cassis et Facteur Yacinth sont toujours vivants ! Un peu plutard, ma soeur m'annonce son mariage. Et Gérard m'envoie un livre fascinant sur la Vallée de Joux pendant la guerre de 39-45. Passionant, il me raproche de ma Vallée et de mes convictions. Le Rendez-Vous des Sages prend une importance capitale dans ma vie. Mes Amis me sont de plus en plus chers. Je m'évade à Mouthe, Nice, San-Remo ou Monaco. L'été se termine, et ma soeur se marie. Un beau jour. Une belle voiture, une belle mariée. La vie semble soudainement s'accélérer. Prendre de plus en plus d'importance. Ce soir je suis heureux, et ému. Je ressens de profonds changements en moi, et même si parfois le futur m'angoisse, je garde confiance en cette vie, si belle et magique ! J'ai la confiance de mes Amis, et je sens mon chemin prendre de nouvelles directions. J'allie mes rêves d'enfants, mes passions, à ma vie d'adulte, qui ne pense parfois que trop à rêver... Mais je garde le cap...
Et je garde en moi une chose merveilleuse, reliée à mon Rendez-Vous des Sages.

3 commentaires:

Carmelo a dit…

Je suis heureux de voir que ton optimisme gagne sur tes baisses de morale temporaires...

Anonyme a dit…

juste un mini détail jonas est né le 3 mars...

Janine a dit…

Hello, Anthony,
Bien longtemps que je n'avais pas visité ton blog. Pourtant, mes pensées - tu le constates - s'envolent vers toi à certains moments... comme ce matin au réveil. Je ressens ce que tu peux éprouver lorsque les carrefours de la vie nous poussent à choisir une direction. Car l'Existence est faite de choix. Les mauvais nous servent d'expériences nécessaires, même si elles peuvent être douloureuses. Les bons nous poussent, tel le vent, vers Qui nous Sommes !
A te lire, dans tes commentaires, je ressens ta grande sensibilité - cette sensibilité qui est à la fois ta force et ta faiblesse - ta recherche de spiritualité, ton amour de la Vie. Il y a "au-dessus" de toi, autour de toi, beaucoup d'énergies positives (tes amis sont précieux, ta soeur Nathalie est proche) et, peut-être que l'Amour universel s'accompagnera d'un grand Amour terrestre (déjà là ?)Mais chut..., je respecte ta sphère privée.
Anthony, on dit que "partir, c'est mourir un peu", mais c'est aussi "renaître à d'autres ouvertures, perspectives, c'est élargir son horizon". Quitter la sécurité du "connu" pour l'aventure de "l'inconnu" et recréer le "connu", n'est-ce pas aussi fort enrichissant et constructif ?
Pourtant, je te comprends et je forme tous mes voeux pour que les carrefours de la vie qui se présentent soient les meilleurs pour ton épanouissement personnel et professionnel.

Pensées et bisous... et au 24 !
Janine