mercredi, décembre 27, 2006

Le Risoux pendant la guerre 39-45









Nous sommes pendant la guerre de 39-45. La France sombre sous les bombardements. Les Juifs sont déportés dans les camps en Allemagne. Mais, dans le Risoux, la résistance s'impose. Fred, Georgette, Jean-François, Vicoria et les autres créent un réseau à travers la profonde fôret franco-suisse. Durant près de 4 ans, ils offriront à quelques Juifs la liberté sur sol suisse ! Par tout les temps, qu'il neige ou qu'il pleuve, ils graviront le sommet du Risoux afin de gagner la Suisse depuis la France voisine, et même si, à Mouthe, l'armée allemande a installé sa "diktatur" le groupe d'amis n'arrêtera jamais ses " passages ". En Suisse, Fred travaille pour le SR ( service des renseignements ), Victoria crée le réseau sud-est, celui qui remonte du sud de la France à la Vallée de Joux. Aidée par Anne-Marie Piguet, aide de la Croix Rouge Suisse en France, elle permettra à des enfants de rejoindre un lieu clément, là, ou personne ne viendra les enlever. Les hivers sont rigoureux, et parfois, le chemin est long. L'Hôtel d'Italie servira alors de gîte pour la nuit, le temps d'un court repos. Malgré les durs moments que vit le monde, le petit groupe d'amis se retrouve parfois le temps d'une soirée, à Sous-le-Risoux ou vers le Sentier également. Sous-le-Risoux, petit hameau situé comme son nom l'indique, sous la montagne, est le lieu de vie de Victoria. Lieu ou des instants terribles, mais merveilleux aussi se sont déroulés.






Cette période de la guerre, ces personnages, et ce lieu qui m'est aussi très cher, me passionnent !! Je (re) lis à présent plusieurs livres captivants :






- Ce que je n'oublierai jamais... de Vicoria Cordier



- Fred de Daniel Capt



- La Fillière de Anne-Marie Piguet






Ces personnages ont risqué leur vie pour venir en aide au plus démuni, bravant le froid, la peur, et le risque, certains sont décédés, d'autres vivent encore. L'histoire ne s'arrête donc pas là... Mes prochaines balades me permettront de découvrir d'autres événements encore inconnus, qui sait ! Des rencontres captivantes sont donc à l'ordre du jour, avec des enregistrements, des entretiens....






Il est de notre devoir de ne jamais oublier...


En photo : la fausse carte d'identité de Victoria Cordier, La maison des Cordier, le Lac des Mortes, Fred Reymond et Victoria Cordier
Conversation téléphonique avec Anne-Marie Piguet le 2 janvier. Cette appel fut particulièrement intéressant et émouvant ! Cette femme de 91 ans a encore toute sa mémoire et plein d'humour...L'aventure n'est donc pas terminée !!



2 commentaires:

L. a dit…

Bonjour,
Je suis arrivée sur votre blog depuis un autre.
Je fais actuellement des recherches sur les justes durant la seconde guerre mondiale, et j'aurais aimé savoir, où trouver le livre de Victoria Cordier, que vous citer, puisqu'il est introuvable, dans toute librairie.
Merci d'avance pour votre réponse :)
(je laisse mon adresse e-mail)
groslot-@hotmail.fr

Anonyme a dit…

Bonjour Anthony,
Comme la personne précédente je cherche le livre de Victoria Cordier et celui de Daniel CAPT. Je suis concernée personnellement par ces évènements. Vous dites avoir pu joindre Anne-Marie PIGUET. J'aimerais que vous me contactiez sur mon mail :
henriette_300642@yahoo.fr
Merci de le faire elle détient peut-être un lambeau de mon histoire.
Vous en remerciant.