samedi, juin 09, 2007

les renault de mon grand-père







Ce soir, en tombant sur une ancienne photo de ma grand-mère, je me souviens des Renault de son mari. Mon grand-père a toujours été fidèle à la marque au losange. Petit, je ne pensais pas que cela allait être aussi mon cas ! Je me souviens très bien de sa R14, surnommée " la poire ". Cette publicité allait pourtant releguer cette auto, qui devait être la rivale de la golf, aux oubliettes. Malgré un espace confortable en skaï ( mais oui, vous vous souvenez, dès que l'été se pointait, on se brûlait les cuisses au 3ème degrés !!! ), un moteur puissant, et une bouille unique, elle ne marqua pas les esprits....sauf aujourd'hui ! La version de mon grand-père fût la " special " sans e. Vert pâle, bas de caisse noire, et design plus sport que les tl, ses jantes changeaient l'aspect de cette auto sympathique. Puis, il prit plutard une R25, à l'intérieur " canapé " luxe. Trop douce, elle m'endormait. Sur l'une de ces photos, on apperçoit la superbe R16 blanche ( enfin... son derrière ). A l'époque, on posait fièrement devant sa nouvelle auto !! Il faut savoir également que les voitures actuelles telles que Fiat Punto, Golf, Opel Vectra sont des voitures descendantes directement de la R16, car Renault fût le 1er constructeur mondial a s'essayer aux hayons arrières, ce qui avait d'ailleurs beaucoup choqué l'opinion dans les années 60' ! En médaillon, la 16 vue de l'avant ( miniature Norev 1:18ème ).

1 commentaire:

Billy a dit…

Renault, plus qu’une initiale qui trotte dans ma tête.

L’«R» de rien, elle est comme un «R» de musique.
Pas la voiture des gars patibul« R » ni des mercen« R » mais plutôt des gens cools et pep« R »

Souvent des voitures révolution« R ».
Elles sont celles ni ne collent pas à l’« R » du temps.
Premières voitures à hayon ari« R » ; premières voitures à pare choc en polyest« R ».
Tourné vers l’avant, Renault ne regarde pas derri« R » quitte à avoir un style qui peut déplai« R ».

C’est aussi des souvenirs d’enfance, la R5 de ma mè« R » la Dauphinoise de mon pè« R ».
Les vitres ouvertes, se fai« R » bè« R »cer.
Evasion, respirer un « R » de campagne, ou l’« R » de la Mè« R ».
Sur un petit chemin de ter « R » ou sur la route des vacances… nous emmener ve« R » un peu d« R » pur.

Couplée à des chiffres comme elle peut être fie« R », des 4 des 5 des 6 et des 15 des 16 la liste est longue à fè« R »…

Alors, autours d’une biè« R » pourquoi ne pas échanger nos souvenirs de libe« R »té.
Fai« R »un petit invent« R » chacun dans nos univ« R » sur tout ce qu’a pu nous fai« R » la lettre R.

Je m’arrête la car on va dire que je déblatè« R »
Aussi certains diront que j’ai la langue qui traîne par ter « R » des que je vois une ancienne avec la lettre « R ».

En tout cas, ne pas prendre à la legè« R » ce qu’une lettre peut nous fè« R ».