mardi, septembre 18, 2007

Les 50 lettres de Roger



Cet été, les événements se sont précipités. Jeff apparaît au grand jour, pour mon plus grand plaisir, pour mon plus grand soulagement. Cet événement, qui a été possible grâce entre autre à mon papa, me permet aujourd'hui, de vous raconter une histoire que j'ai longtemps gardé pour moi. Maryse, Sandra, vous devez certainement la connaitre cette histoire.

J'ai tenu, pendant près de 3 années, une correspondance écrite, avec un jeune homme français, détenu à la prison de Fresnes, dans l'ile de France, région parisienne. Il se prénommait Roger M. et avait 24 ans. Il fût emprisonné le 15 ocotbre 2003, pour cambriolage d'une banque, pour venir en aide à un proche. Abandonné à la DASS, il fût balotté d'un foyer à un autre. Durant 3 ans, à raison de 2-3 lettres par mois, nous nous écrivions les nouvelles de chacun d'entre-nous. Bon, un peu plus de moi, compte tenu de ma liberté. J'ai aussi beaucoup appris sur les méthodes de fonctionnement du milieu carcérale. Au fil du temps, nous avons appris à nous connaître. Si bien qu'il m'est même arrivé de recevoir quelques téléphones de l'abbé de la prison, qui me donnait de ses nouvelles.
Mes lettres étaient envoyées chez l'une de ses profs d'informatique, qui lui transmettait mes nouvelles, et vice-vera. Les lettres-réponses portent parfois mon écriture, ceci afin de faciliter nos écritures.

Dans le courant de l'année 2006, il fût transféré en Belgique, et j'ai fini par perdre sa trace. De début 2004, 2005 et jusqu'à mi-2006 je crois, nos lettres ne se sont jamais perdues. Mon écriture était graphique, la sienne, d'abord sur pc, puis également à la main.

Avec le recul, je trouve nécessaire d'écrire sur mon blog cette histoire. Elle m'a marqué. En effet, j'étais toujours très heureux de recevoir une lettre, et d'avoir de ses nouvelles. Cette correspondance a été possible grâce à un célèbre magazine sérieux français, dont je tairais le nom : T**U.

5 commentaires:

soeurette a dit…

c'est fou j'ai tjs voulu le faire aussi pour peut être "aider" un peu ses gens les "soulager" en leur disant qu'a l'extérieur y a des gens qui pensent a eux... bref pourquoi en belgique??? et tu ne sais pas ds quel prison il est???

jeff a dit…

pourquoi taire le nom du très sérieux magazine ? Sus aux tabous.
Il s'agit bien du mensuel TETU.
Non mais.
lol

Carmelo a dit…

Anthony, la bonté à l'état pur. Je connaissais ton histoire. Je trouve que tu es un garçon avec un coeur énorme, des attentions toutes particulières et aussi originales. J'en pleure en écrivant cela. C'est généralement ce qui arrive quand je dis des choses qui me touchent profondément.
Merci pour ce Roger, tu as été un excellent soutien pour ce détenu. Si chacun, nous prenions le temps de prendre du papier et un crayon, et d'écrire une lettre régulièrement à un détenu, cela leur permettrait de tenir de bon et de garder un contact non négligeable avec l'extérieur.

Anthony a dit…

Mon Cher Carmelo, si je suis " si bon " comme tu le dit, c'est grâce aux gens qui m'entourent, et à toi, qui dès avril 2006, m'a permis de changer mon comportement, et de voir que enfin, il y avait des gens merveilleux comme toi ! Merci à toi pour tout ce que tu m'as apporté, et je te remercie toujours là comme ami !! Je te dis à tout bientôt mon Ami !

Billy a dit…

Anthony, tu m'avais raconté et je ne vex pas dire que tu radotte. Au contraire je trouve que tu as raison d'en parler comme tout a chacun, nous avons notre passé, cette histoire fait partie du tiens. Cet echange t'a procuré du bonheur, de la joie; pour lui c'etait peut-être aussi une bouffée d'oxygène. Tu as un grand coeur, j'en suis certain. C'est aussi aussi pour çà que je suis aussi heureux de te connaitre et d'avoir régulièrement de tes nouvelles.