mardi, janvier 08, 2008

Séjour à Zermatt













Du 5 au 8 janvier, nous étions à Zermatt, Jeff Sylvia et Heike. J'ai loué ainsi pour l'occasion un appartement dans le centre du village, la maison " ROC ". 2 chambres, cuisine agencée, séjour repas, et grand salon, 2 balcons avec vues sur le Cervin, toujours aussi majestueux ! Côté météo, si le dimanche 5 janvier, le ciel est resté laiteux, c'est la neige qui s'est invitée durant la nuit du dimanche au lundi. S'en est suivi un ciel de plus en plus dégagé, nous permettant de monter à Rotenboden, à 2815m. Nous nous sommes essayés à la luge à " grande vitesse ", reliant Rotenboden à Riffelberg, à 400m au-dessous, sur un terrain préalablement préparé ! Rires garantis, chutes également ! Mais je dois bien avouer que mon plus grand fou-rire fut celui ou Jeff, lors d'une chute, perdit sa luge qui prit la poudre d'escampette sur....les rails du Chemin de fer Zermatt-Gornergrat !!! Je ne pouvais plus me retenir, d'autant qu'il essaya de me faire rire toute l'après-midi, là c'était absolument terrible !!! Ainsi, le voilà parti à la recherche de la luge folle...
De mon côté, j'ai pu prendre les photos ou le mécanicien du train descendant, s'est arrêté pour venir en aide à Jeff. Sa luge, quant à elle fut récupérée par un autre convoi.
Le soir venu, Heike et Maryse ( Sylvia pour les intimes ) arrivèrent en train. La soirée se passa bien agréablement autour d'un excellent repas au " Chalet Suisse ".
Lundi, journée de ski au Gornergrat, à 3100m. Je dois bien l'avouer, la première descente fut catastrophique, et, à l'arrivée j'en avais déjà plein le dos ! Mais force est de constater que par la suite, le plaisirs était atteint, sur des pistes bien plus sympathiques ! Les filles profitaient de skier sur le domaine du Sunnega-Paradise, plus à l'est. Côté prix, le compte est très simple. Prenez le prix d'un produit classique, puis multipliez-le par 2 voire même 3 ! Par exemple, la journée de ski revient à : 52.- pour le train ( 30min-prix égal à genève Zermatt en 1/2 !!!) et 78.- pour la location des skis. Autre exemple : l'apéro Appenzeler à 7,50.- chez Heini, alors qu'il coûte en moyenne 4.50.- ! Les plaques de chocolats dans les boutiques coûtent de 1 à 2frs de plus que chez Migros ou Coop. Tout cela fait donc le plaisirs de ces crétins de Russes ! Excusez du mot, mais lorsque vous voyez la nunuche, avec tenue de ski Louis Vuitton, ceinture or, kit mains-libres et bonnet en fourrure, maquillage complet, cela m'énerve, d'autant plus que ces nouveaux riches ne se prennent pas pour la queue d'une poire ! Passons cela, et je termine sur ce mardi 8 janvier, ou un soleil éclatant illuminait toute la station, et plus particulièrement le fabuleux Cervin ! Voilà, j'en garderai donc un souvenirs excellent, ou se sont mêlés nos soirées jeux de cartes, apéro, petits déjeuners en groupe ou encore nos ballades dans la station !!!

2 commentaires:

jeff a dit…

Merci Anthony pour ce doux billet et ces tendres anecdotes. Concernant la luge, je l'ai effectivement perdue et plusieurs centaines de mètres plus bas, le conducteur d'un train montant s'est arrêté pour la récupérer. Quant à moi, un sympathique conducteur de train descendant, a bien voulu ... me redescendre alors que je longeais en courant la voie enneigée à la recherche de cet objet décidemment très glissant.
Un grand bravo aux filles qui ont supporté un voyage de retour à deux sur ... 1.5 place à l'arrière.
Et un petit bravo a bébinou aussi, qui s'est parfaitement comporté pendant tout le séjour, voyages compris, dans sa boite exigüe.

maryse a dit…

Week-end fantastique !

Jeff joue au Uno pour la 1e fois de sa vie : défaite sanglante pour les autres !
Journée de ski au Sunegga-Paradise : les Russes tentent de nous éliminer sur les pistes !
Soirée détectivesque : les agents doubles partent en reconnaissance chez Heini !
Rédaction des cartes postales, pieds en éventail au soleil : l’équipe des joyeux lurons prend des couleurs et des bonnes résolutions ! (=> skier davantage l’année prochaine !)
Serrés comme des sardines dans la voiture et chantant à tue-tête les tubes des années 80 : Mousse choisit de nous tourner ostensiblement le dos dans sa cage pendant tout le trajet de retour ! (=> « en rouge et noir... j’exilerai ma peuuuur »)

Bref, week-end mythique !